Verdir les entreprises par l'initiative des collaborateurs !

Bienvenue dans la série des articles scientifiques ! Ici vous trouverez des résumés d'articles scientifiques sur les sujets des comportements environnementaux, de la RSE et de l'engagement des collaborateurs.

L'objectif est de vous donner les clés de compréhensions en vulgarisant les connaissances scientifiques ! Et tout ça en 5 min chrono ⏱️

Vous êtes une entreprise et vous cherchez à engager vos collaborateurs dans une démarche environnementale ? Dans cet article, je vous partage des solutions basées sur des articles scientifiques1, afin de surmonter les barrières aux comportements pro-environnementaux de vos salariés. Vous trouverez les éléments clés pour aligner votre politique RSE avec et grâce à vos collaborateurs.


Les causes

Depuis quelques années de plus en plus d'entreprises prennent part à la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). Elles doivent bien souvent changer en profondeur leurs façons de fonctionner. Cela passe par de nouvelles façons de produire et de s'organiser. (ex: nouveaux matériaux, énergies propres etc). Des méthodes telles que le Bilan GES2 ont permis aux organisations de réduire leurs émissions de CO2. Cependant, ce n'est pas assez. Le besoins de réduire davantage les émissions de CO2 est urgent. Des changements importants sont nécessaires et ils ne seront possibles que si la masse salariale de l'entreprise est impliquée dans la stratégie et dans les politiques RSE. Les employés sont les premiers acteurs de ces changements. Ils peuvent agir sur les résultats de l'entreprise en adoptant les bons comportements.

Comment des milliers de collaborateurs peuvent-ils adopter des comportements pro-environnementaux ? Comment motiver la masse salariale autour d'une politique RSE ? Que faire pour responsabiliser et engager des collaborateurs dans une démarche environnementale ?  

Dessin d'une personne franchissant un ravin entre deux falaises.

Les différents types de comportements pro-environnementaux

Avant toute chose, il est nécessaire de comprendre les différents comportements au sein d'une organisation. Deux catégories permettent de les classer :

  • In-role: Les comportements qui constituent une partie ordinaire d'un travail. Ce sont les actions nécessaires à l'exécution du contrat de travail. Par exemple, un responsable RSE doit proposer et améliorer des politiques internes existantes ou encore contrôler la pollution.

  • Extra-role3 : Ils concernent tous les autres comportements extra-professionnels. Ils s'exercent sans être soumis à une autorité supérieure. Ils ne sont pas exigés ni formellement récompensés.

En ce sens,  la majorité des employés ne sont pas obligés de s'engager dans des activités respectueuses de l'environnement, et la décision d'adopter des comportements extra-professionnels reste à leur discrétion. Les comportements pro-environnementaux sur le lieu de travail dépendent de la gestion efficace des ressources humaines, ce qui est difficile à réaliser par des approches uniquement formelles. C'est-à-dire que les barrières ne sont pas soumises à des règles précises. Par exemple, pour adopter des comportements pro-environnementaux, les citoyens à la maison peuvent être influencés par les coûts monétaires des services publics,  alors que les employés ne tiennent généralement pas compte de ce facteur sur le cadre du travail.

En 2013, Lamm et al. créé le concept de comportements de citoyenneté organisationnelle pour l'environnement ou "organizational citizenship behaviors for the environment" (OCBEs). Ce sont les comportements volontaires non spécifiés dans les descriptions de postes qui, grâce aux efforts combinés des employés, contribuent à rendre l'organisation et/ou la société plus durables. Ce concept ressort une information clé :

Plus les comportements pro-environnementaux sont encouragés par les systèmes organisationnels, moins ils semblent volontaires.

Les barrières

Depuis 2011, près de 40 études se sont penchées sur diverses questions liées aux comportements  pro-environnementaux volontaires sur le lieu de travail.

22 articles ayant été publiés en moins de trois ans.

Tirée de 43 articles scientifiques, je vous dresse ici une liste non-exhaustive de barrières aux comportements pro-environnementaux des employés :

  • Rôle non exemplaire des leaders.
  • Manque de connaissances sur les comportements environnementaux.
  • Perception d'une mauvaise infrastructures.
  • Manque de soutien pour le passage à l'action.
  • Pas de volonté de changer les habitudes.
  • Manque de sensibilisation.
  • Manque de ressources organisationnelles.
  • Mauvaises attitudes envers les questions environnementales.
  • Manque d'engagement envers l'entreprise, en général.
  • Normes sociales.
  • Manque de communication.
  • Manque d'autonomie.
  • Manque d'efficacité personnelle.
  • Objectifs environnementaux inexistants.
  • Manque de soutien de la part des superviseurs ou de l'organisation.
  • Contraintes de temps.
  • Culture interne non verte.
  • Autres..

Recommandations

Une fois les barrières identifiées, il est nécessaire de trouver des moyens pour les surmonter. Pour vous aider, voici une liste non-exhaustive de recommandations permettant de surmonter les barrières aux comportements pro-environnementaux sur le lieu de travail :

  • Des managers jouant un rôle exemplaire.
  • Établir des relations managériales de qualité.
  • Transformer les tâches quotidiennes en tâches responsables.
  • Création de politiques environnementales.
  • Large communication et sensibilisation sur l'environnement.
  • Remodeler les processus décisionnels.
  • Récompenses et reconnaissance sur les comportements environnementaux.
  • Formations sur les comportements pro-environnementaux.
  • Culture interne.
  • Solutions techniques.
  • Enquêtes et questionnaires.
  • Autres..

La majorité de ces recommandations influencent à la fois les obstacles individuels et le contexte organisationnel interne de l'organisation. Par exemple, l'introduction de politiques environnementales et l'établissement d'une vision organisationnelle verte peuvent contribuer à la sensibilisation des employés aux questions environnementales ainsi qu'au développement des objectifs écologiques de l'entreprise. Ces recommandations peuvent donc se positionner selon la probabilité d'influencer les barrières individuelles et organisationnelles.


Sources

ADEME - Site Bilans GES
Description de la page
1 - Bilan GES
Overcoming the barriers to pro-environmental behaviors in the workplace: A systematic review
The environmental performance of organizations largely depends on the voluntary participation of employees in greening activities. Workers in any orga…
2 - Alexander Yuriev, Olivier Boiral, Virginie Francoeur, Pascal Paillé, Overcoming the Barriers to Pro-Environmental Behaviors in the Workplace: A Systematic Review, Journal of Cleaner Production (2018), doi: 10.1016/j.jclepro.2018.02.041
Corporate greening through prosocial extrarole behaviours – a conceptual framework for employee motivation
Scholars in environmental management have called for better grounding of research on corporate greening within established organizational theories. We propose a conceptual framework (including sugges...
3 - Van Dyne et al. 1995, cited as in Ramus and Killmer 2007

Tags